J'ai la maladie de la lecture.
Attention, c'est contagieux.

Et pour les images http://weheartit.com/isolate

"Soleil de plomb dans le matin
Je pense à toi
Ta bouche
Ta voix
Ton corps dans Paris
Quelque part"
—  Vincent Delerm - Je pense à toi

(Source : ellednorih)

"Faute de renseignements plus précis, personne, à commencer par moi, ne savait ce que j’étais venu foutre sur terre."
—  Jean-Paul Sartre (via ellednorih)

(via ellednorih)

"Un peu plus, un peu moins, tout homme est suspendu aux récits, aux romans qui lui révèlent la vérité multiple de la vie. Seuls ces récits, lus parfois dans les transes, le situent devant le destin. Je le crois : seule l’épreuve suffocante, impossible, donne à l’auteur le moyen d’atteindre la vision lointaine attendue par le lecteur las des proches limites imposées par les conventions. 
Comment nous attarder à des livres auxquels, sensiblement, l’auteur n’a pas été contraint ?  "
—  Georges Bataille, Le Bleu du Ciel

(Source : ellednorih)

"Dans sa fureur contenue, une grimace la défigura. Elle devint hideuse. Je compris que j’aimais en elle ce violent mouvement. Ce que j’aimais en elle était sa haine, j’aimais la laideur imprévue, la laideur affreuse, que la haine donnait à ses traits. "
—  Georges Bataille, Le Bleu du Ciel

(Source : ellednorih)

a message from besace


Le choix de Sophie, de Styron; Océan mer, de Baricco; La vie est ailleurs, de Kundera; Vie et destin, de Grossman; Le livre de l'intranquillité, de Pessoa; La jeunesse d'Adrien Zograffi, de Istrati, toute la poésie de Juarroz... J'en oublie forcément. Affaire de sensibilité...

a message from Anonyme


Tu sais être sélectif(ve), en ce qui concerne choisir les bons passages, les bons mots dans un livre quelconque. Aurais-tu un bon livre à me conseiller? Quelque chose qui te fait réfléchir jusqu'au bout de la nuit, qui ne te laisse pas indemne. Bises

Très sincèrement, je cherche encore ce livre. Je crois que mon tumblr le clame haut et fort : je lis énormément, et de tout, parce que je cherche. Je cherche un livre qui me tienne éveillée une nuit entière, qui éveille en moi ce que j’ai de plus enfoui. Et je n’ai pas encore trouvé.
Alors je vais laisser mes abonnés répondre à ma place, s’il y en a dont les yeux se posent sur ces lignes.
Bises.

"Il y a dans la relation amoureuse une forme de férocité infuse et inépuisable."
—  Delphine de Vigan, Les heures souterraines 

(Source : ellednorih)

"Elle a conclu d’un geste vague, comme si tout cela ne hantait pas ses nuits, ne la rongeait pas par petits bouts, comme si tout cela au fond n’avait pas d’importance."
—  Delphine de Vigan

(Source : ellednorih, via etsicetaitmavie)

"L’attraction qui le poussait vers la jeune fille ressemblait un peu à ces désirs obscurs et innocents qui font partie de toutes les vibrations incessantes et inapaisables des nerfs humains."
—  Maupassant, Fort comme la mort

(Source : ellednorih)

"Elle avait la même allure que le squelette de Meryl Streep qu’on aurait obligé à sourire et à se balader dans une réception en étant super sympa avec tout le monde."
—  Fight Club (David Fincher)

(Source : ellednorih)